Andreas ELLWARDT

Andreas Ellwardt a étudié les langues sémitiques, la linguistique indo-européenne, la linguistique comparée et la théologie catholique à la Freie Universität de Berlin, ainsi que les langues et les cultures de l'Orient chrétien à la Eberhard-Karls-Universität de Tübingen. Il a été promu en 2013 avec une thèse sur les versions syriaques, arabes et éthiopiennes du Testamentum Domini Nostri Jesu Christi. Il est membre de l'équipe de recherches sur l'Orient chrétien de l'Université catholique de Eichstätt-Ingolstadt. Il donne des cours d'éthiopien ancien à Eichstätt, ainsi que des séminaires intensifs d'éthiopien au St. Ephrem’s Ecumenical Research Institute de Kottayam/Kerala (Inde) et à la Société d’archéologie copte au Caire. Il est collaborateur scientifique au Hiob-Ludolf-Zentrum für Äthiopistik de l'Université de Hamburg dans le cadre du projet ERC TraCES (From Translation to Creation: Changes in Ethiopic Style and Lexicon from Late Antiquity to the Middle Ages; direction des recherches : Prof. Dr. Alessandro Bausi). Ses axes de recherches sont : les techniques de traduction dans les langues de l'Orient chrétien (copte-arabe, arabe-éthiopien, syriaque-arabe), la lexicographie chrétienne orientale, les textes juridiques des Eglises orientales.

Dernières publications :

“Beyond Dillmann’s Lexicon – Towards digital lexicography: Lessons from Syriac”, in A. Bausi and E. Sokolinski (éd.), 150 Years after Dillmann’s Lexicon: Perspectives and Challenges of Gǝʿǝz Studies, Supplement to Aethiopica, 5 (Wiesbaden 2016), 185–199.

(en collaboration avec Wolfgang Dickhut): „Die Quellen von August Dillmanns  Lexicon linguae Aethiopicae: Anmerkungen zu den Prolegomena und den verwendeten Sigla“, Comparative Oriental Manuscript Studies Bulletin, 4/1 = Linking Manuscripts from the Coptic, Ethiopian and Syriac Domain: Present and Future Synergy Strategies (2018), 79–88.

“Lexicography in Christian Oriental Semitic Languages: Ancient Ethiopic, Syriac, Christian Arabic”, In: v. Hahn, Walther, Vertan, Cristina und Papadima, Liviu (éd.), Humanities 2020, New Trends in Education and Research, Bukarest (sous presse).