Accueil

Musique orientale

Chorale orientale et théorie de la musique
 

Vous êtes musicien (amateur ou professionel), vous aimez chanter et vous voulez découvrir ou approfondir vos connaissances de la musique orientale ? Ce cours est là pour vous !

Le cours a pour but de dévoiler les mystères de la musique orientale et d’offrir des outils pour la comprendre et la maîtriser d’une façon intuitive. Pendant que les élèves découvrent le répertoire de la musique orientale (Syriaque, Syrienne, Turque, Irakienne, Egyptienne…), ils apprennent le solfège et intériorisent les tonalités en chantant.

Ce programme pédagogique s’axe sur 6 genres musicaux que nous allons aborder.

1- Musique Syriaque : Il existe un large répertoire de chant basé sur les mélodies très anciennes des églises Syriaques « Catholique et Orthodoxe ». En fait, la musique syriaque est la musique originale partagée par tous les pays mésopotamiens.

2- Musique Syrienne : Grâce aux interactions socio-culturelles entre les civilisations qui se sont succédé en Syrie (Assyrienne, Grecque, Romaine, Arabe, Arabo-Andalouse et Ottomane), on trouve une large variété de timbres dans la formation des mélodies, mais ce qui est particulièrement remarquable dans la musique syrienne, c’est l’influence de l’école d’Alep, la capitale du nord syrien, et la présence de la chanson mésopotamienne. On s’approchera des formes du chant traditionnel comme Al Mouachah : « forme arabo-andalouse », Al Daur : « forme de variation », Le Moil : « forme d’improvisation libre, ad libitum »…

3- Musique Turque : Durant toute la période ottomane, les sultans étaient très intéressés par la musique et le chant, surtout pour les fêtes traditionnelles et religieuses, mais également pour leur propre plaisir. Les musiciens ont donc inventé des formes musicales pour la danse et la relaxation. (« Al Samaï » : forme instrumentale ressemblant à la forme de Rondo en rythme de 10/8. « Longa » : forme instrumentale ressemblant à la forme de Rondo en rythme de 2/4.)…

4- Musique Irakienne : La musique irakienne est basée principalement sur une tradition modale et lyrique, on retrouve le chant de « Maqam » qui s’est développé durant l’époque abbasside. Le chant du « Maqam » est construit selon des règles bien précises que le chanteur doit respecter, comme l’introduction, les textes, les mots ajoutés, l’improvisation, la tessiture et les cadences….

5- Musique Égyptienne : Les musiciens égyptiens (fin du 19ème, début du 20ème siècle) ont libéré leur musique de l’influence ottomane qui a gouverné le pays durant 4 siècles. Ils ont réanimé l’esprit local de la musique égyptienne. Vous écouterez ici leurs chef-d’oeuvres, les analyserez et chanterez quelques chansons des grands compositeurs de la première moitié du 20ème siècle.

6- Musique Andalouse Marocaine : (Al-Nawba) Est un chant raffiné et une composition instrumentale sous la forme d’une suite affirmant une modalité précise. Chaque Nawba porte le nom du mode principal dans lequel la suite de chansons et morceaux est composée. Par exemple, le Nawba de Al-Maya est composé entièrement en mode Maya. L’origine de cet art remonte à l’âge d’or de l’époque d’Al-Andalus.

https://www.youtube.com/watch?v=m4d3WV8Q_LA&feature=emb_logo 

https://www.youtube.com/watch?v=MJ48bqzW0u8&feature=emb_logo

https://www.youtube.com/watch?v=fQKuk0goSwI&feature=emb_logo